Les gays en actualité

20 septembre 2005

Quand Zazie reçoit à Bercy


Bouclant sa tournée à Paris où elle n'avait jamais vu plus grand que le Bataclan, Zazie a épaté son public au POPB vendredi. Elle a su allier la proximité voire l'intimité digne d'une petite salle à la puissance d'un son électro et d'une mise en lumière enchanteresse.

Pieds nus, vêtue d'une mini robe confinant à la nuisette, avec pour seul bijou un bracelet de cheville indien, Zazie recevait vendredi soir dans son nouveau salon : Bercy. Passée l'entrée en scène, spectaculaire, triomphale, la chanteuse venue du ciel mais aux pieds bien sur terre a fait pénétrer les 14 000 spectateurs de Bercy dans son intimité.

La belle quadragénaire a su ménager quelques surprises à son public : une chanson inédite terminant sur une chorale sifflante, le formidable duo avec Axel Bauer toutes guitares hurlantes, et une reprise du succès de Flashdance, Maniac. Une bonne idée exécutée de façon un peu brouillonne.

A la Zazie appliquée - trop ?- sur les chansons du dernier album avec une interprétation du tube Rodéo terminée à bout de voix, a succédé un brin de fantaisie sur les succès plus anciens : Rue de la paix a fait chavirer les 14 000 "invités" de Zazie, parmi lesquels on trouvait Calogero, Florent Pagny, le designer Philippe Starck et Elodie Frégé. Vinrent ensuite Adam et Yves, plus techno que jamais, Larsen chantée façon " feu de camp " à la guitare sèche. Et enfin, Zen, premier succès, qui a vu l'ensemble de l'équipe de la tournée défiler sur scène en bottes de caoutchouc jaune. Radieuse, espiègle, Zazie quittait la scène, ravie de son " coup " : avoir conquis Bercy.